lundi 31 janvier 2011

Bidule


Mes maîtres ont déposé une soucoupe sur le bord de la fenêtre de leur bureau et ils y mettent des graines de tournesol.
Du coup, il y a plein d'oiseaux qui viennent se fournir comme au resto du cœur. Il y en a de bien jolis et de bien colorés, comme ce magnifique bouvreuil mâle qui a bien failli passer de vie à trépas après s'être cogné sur les vitres de l'autre côté de la maison. Déposé délicatement dans la soucoupe par Lupa, il a bien mis une demi-heure à s'en remettre avant de finalement s'envoler comme si de rien n'était.
Il y a aussi une mésange huppée qui ne vient que là, et part grignoter son acquisition dans le sapin bleu.

Le problème, c'est que moi, je dispose d'une table placée derrière la fenêtre rien que pour moi (et parfois pour Muscat) et que les zozios, je les vois de tout près ! Alors, mon petit cœur, il bat la chamade…

Quant aux oiseaux, ils ont compris que je ne pouvais pas les attraper et ils viennent sous mes yeux chercher leur pitance comme si de rien n'était.

C'est dur, une vie de chat, foi de Bidule
!



(29 janvier 2011)

dimanche 30 janvier 2011

Allo, allo... (3)

Belle moisson de cabines téléphoniques aujourd'hui !

Mousson, là-haut, sur la colline éponyme.
La cabine se trouve juste au-dessus de la mairie.







Pont-à-Mousson, deux sœurs siamoises devant la gare :



Puis celle-ci, inattendue, dans le dédales des rues du quartier Saint Jean :



Et une autre dans le même quartier :




(30 janvier 2011)

samedi 29 janvier 2011

Lampes de mineur

La Lorraine, ce fut aussi le charbon. Les HBL (Houillères du Bassin de Lorraine) ont fermé leurs portes après celle du puits de La Houve en 2004.

A Freyming-Merlebach, le colossal immeuble du siège des HBL a été recyclé et les installations minières ont été démantelées, mais la mémoire de cette période, glorieuse, mais avec des hauts et des bas, se perpétue grâce au musée du charbon du carreau Wendel à petite Rosselle. J'en ai déjà parlé ici.







Cette lampe (probablement de type Marsaut) figurait dans la panoplie du mineur et chacun d'entre eux conserve la sienne et éventuellement celle honorifique qu'il a reçu lors de son départ à la retraite.
Ce bel et lourd objet au "verre" en cristal de Baccarat, avait pour rôle non seulement d'éclairer (un casque comme dans les mines de fer aurait suffit !) mais c'était un élément de sécurité vital en cas de grisou. En général, ceux qui se sont retrouvé dans le noir n'ont jamais revu la lumière.

Je rends hommage ici à notre ami Dany V. qui entretient ces deux là et en parle avec amour tout comme de sa mine, bien que n'ayant fait qu'une partie de sa carrière au fond.

Et je rends aussi hommage à tous les mineurs qui ont souffert dans les veines inhospitalières de notre sous-sol.
Leurs enfants, pour qui je fus mono' en 1968 dans une colo de l'URE (ou SSM : sécurité sociale minière dont le siège est encore avenue Foch à Metz) à Olonnes en Vendée, étaient d'adorables fillettes aux patronymes étranges… incluant moult z, y et k… Je crois qu'elles aussi m'aimaient bien !

(27 août 2010)

vendredi 28 janvier 2011

Coucou (35)


Depuis le Centre Culturel Jeanne d'Arc :
on dirait une grosse poule entourée de ses poussins !

(28 septembre 2010)

On the transmeusian

Ou les charmes de la RN4, entre Lay-Saint-Rémy et Ligny-en-Barrois.












Ou la RN4, entre Lay-Saint-Rémy et Ligny-en-Barrois.

(16 janvier 2011)

jeudi 27 janvier 2011

Allo, allo... (2)

Belle brochette : trois cabines d'un seul tir, comme un certain Godefroy avec les alérions...
Qu'on n'aille pas me dire que les Toulois n'ont plus besoin de cabines téléphoniques !








Toul, place de la République

(27 janvier 2011)

mercredi 26 janvier 2011

lundi 24 janvier 2011

Allo, allo...

Reliques des PTT devenus ensuite Postes et télécommunications (1960) pour n'être plus que France Télecom (1988)... amputée de La Poste, les cabines téléphoniques sont en voie de disparition...
Une petite collection (suggérée par par un ami) s'impose.

Voici ma première contribution, à Marsal dans le Saulnois, sous quelques flocons de neige :






(23 janvier 2011)

samedi 22 janvier 2011

vendredi 21 janvier 2011

Orchis

Pourquoi les orchidées s'appellent ainsi ?
Orchis, du grec oρχις = testicule.
Les orchidées tubéreuses, mais pas que l'Orchidée mâle, (Orchis mascula) ont des racines qui sont des tubercules dont la forme est évocatrice.

(Dessin aquarellé par MamLéa - 20/01/2011)

De là à attribuer des pouvoirs magiques à la plante, il n'y a qu'un pas.. qui a été allègrement franchi :
"Les deux tubercules se peuvent corriger l’un l’autre. Car le plus haut, plus grand et plus plein excite grandement au fait ; mais le plus bas, mol et ridé a un effet tout contraire : car au lieu d’eschauffer, il refroidit, merveille de la sagesse de la nature".
Oswald Crollius (De signaturis internis rerum in Basilica chymica, Francfort, 1609)

Le salep, vendu en Turquie comme aphrodisiaque est une poudre formée de tubercules d’orchidées séchés et pilés.

Ma foi, pour celui qui y croit...
(Merci à Lupa - publication en cours.)

jeudi 20 janvier 2011

Viaduc Kennedy

C'est comme un fleuve qui traverse la ville, la sépare en deux depuis les années 1964-66 ; merci, Gérard, car moi, propulsée à Nancy à la rentrée 1966, je ne l'ai connu que depuis sa plus tendre jeunesse. Sinon, avec un nom pareil, une datation approximative est assez facile car à cette époque, chaque ville baptisait une rue, une avenue, un boulevard au nom du populaire président américain mort au début de la décennie. Lycéenne fraichement promue bachelière, ce qui m'a permis de "descendre" en Lorraine ducale méconnue, n'avais-je pas rêvé avec mes camarades de lui dédier notre lycée messin auquel il fut préféré le nom de Georges de la Tour ?










Un flot d'automobiles y descend un courant canalesque définissant une rive gauche, bordée d'immeubles modernes (dont le siège de la Communauté Urbaine du Grand Nancy) et une rive droite, propriété de la SNCF avec au-delà, une chouette vue sur les chantiers au large : sur ces rives, on n'habite pas, on travaille !

De temps à autre, un tram, tel une péniche, remonte lentement le courant, déchargeant sa marchandise humaine à destination du quartier Croix de Bourgogne, croise à mi-course un autre tram grinçant sur son rail.
Attente à l'écluse au croisement de la rue Gabriel Mouilleron, attente à celle au croisement de l'avenue Foch…je passe rarement par là.
Ici, c'est en plein courants d'air, ("l'enfant prend garde à ton chapeau" chanterait l'ami Brassens !) et le chemin de hallage est assez tristement désertique.







De nuit, je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que c'est tout simplement beau.

(18 janvier 2011)

Dans la neige, y avait...

Papa-Maman, vus par A******




(24 décembre 2010)

mardi 18 janvier 2011

Gare routière (Nancy)

Place de la République
(Dont le nom n'apparait pas sur beaucoup de plan)


(18 janvier 2011)

lundi 17 janvier 2011

Coucou (34)

Porte-Moselle

(15 janvier 2011)

Danger !

(Quelque part en Meuse, le long de la RN4)


Toute ressemblance avec les événements d'un certain 11 septembre, etc...

(16 janvier 2011)

samedi 15 janvier 2011

Ourches-sur-Meuse











Le château, annoncé par un superbe mur de grosses pierres sèches, est caché dans le haut du village sous les apparences d'un bâtiment agricole. Aussi étonnant qu'impressionnant.
Il daterait du 12ème siècle avec vestige d'une tour ronde du 14ème.
Internet est très discret sur son histoire et les habitants du village aussi !

(8 janvier 2011)